Quelles questions poser pour une bonne isolation phonique d'une fenêtre ?

Question détaillée

Question posée le 16/05/2017 par Anonyme

Bonjour, J'habite un appartement près d'une grande artère parisienne. Le bruit est insupportable et j'aimerais remplacer mes 2 fenêtres pour avoir une meilleure isolation phonique. J'ai reçu un devis précisant : Fenêtre à recouvrement 58 mm bois exotiqu

2 réponses d'expert

Réponse envoyée le 17/05/2017 par un Ancien expert PagesJaunes

Bonjour
Les fabricants doivent donner des résultats d'essais normalisés, sous la forme Rw (C;CTr) en dB
Pour comparer le R dBA avec l'indice européen Rw :
R dBA = Rw (C) dB + CTr CTr étant souvent négatif
Si Ctr inconnu, on peut admettre Rw (dB) = RdBA - 1 dB
Le double chassis fixe est la solution ultime

C'est celle utilisée lorsqu'on veut simultanément la vision et l'isolation acoustique élevée, comme dans des studios de radio, télévision, ou d'enregistrement.

placer le maximum d'absorbant sous le linteau et sur les tableaux. Prévoir la possibilité de démontage pour nettoyage et /ou mettre un matériau absorbeur d'humidité.
pour éviter les ondes stationnaires, incliner un des 2 vitrages de manière à ce qu'ils ne soient pas parallèles.
les vitrages sont épais, d'épaisseur nettement différente, par exemple 8 et 12 mm, ou plus
lame d'air la plus large possible entre les 2, compte tenu de l'épaisseur de la paroi et du montage des chassis
On constate que, contrairement à une idée répandue, les vitrages doubles, à épaisseur de verre égale, sont plutôt moins performants que les vitrages simples : un verre simple de 8 mm a un R de 32 dBA, un verre double 2 X 4 mms et lame d'air 6 mms de 28 dBA, qui n'est pas plus performant que le verre simple de 4 !!!

L'explication est que le vitrage double satisfait très mal les conditions de principe de qualité de la paroi double : lame d'air peu épaisse, pas d'absorbant, parois parallèles, d'où ondes stationnaires, fréquences critiques élevées .... (re)voir parois doubles.

Pour obtenir des affaiblissements importants, il vaut mieux :

soit un verre simple épais
soit un vitrage double avec des verres d'épaisseur différentes et une lame d'air (intervalle séparant les verres) importante.
Le choix de la meilleure solution dépend de la nécessité, ou pas, d'améliorer simultanément l'isolation thermique :

pas de problème thermique : vitrage simple épais préférable
amélioration thermique simultanée : vitrage double préférable, épaisseurs de verre différentes, lame d'air épaisse

cordialement

2

personnes ont trouvé cette réponse utile

Réponse envoyée le 17/05/2017 par un Ancien expert PagesJaunes

Bonjour,
La réponse se trouve sur le site du CEKAL à l'adresse suivante :
https://www.cekal.com/site_html/D04R03.html
J'espère que l'entreprise a prévu une dépose totale de l'encadrement de l'ancienne fenêtre et non une pose en rénovation. Il faudra prévoir des entrées d'air dans les nouvelles menuiseries (si les nouvelles fenêtres équipent un séjour et/ou une chambre) et les équiper à minima d'un atténuateur acoustique. Le plus efficace serait de réaliser des entrées d'air en traversée de paroi beaucoup plus performantes au niveau de l'acoustique. Mais en raison de la modification des façades, cela risque de poser des problèmes au regard du règlement de copropriété et de l'urbanisme.
Bien cordialement.
Pierre Vacher
Expert bâtiment

3

personnes ont trouvé cette réponse utile

PagesJaunes vous remercie de votre participation à ces échanges. Cependant, nous avons décidé de fermer le service Questions/Réponses. Ainsi, il n'est plus possible de répondre aux questions et aux commentaires. Nous espérons malgré tout que ces échanges ont pu vous être utile. À bientôt pour de nouvelles aventures avec PagesJaunes !

Ces pros peuvent vous aider