Optimiser son isolation phonique contre les bruits d’impact

Sommaire

L’isolation phonique permet de réduire la propagation des bruits. Voici nos conseils pour optimiser votre isolation acoustique contre les bruits d’impact : bruits de pas, chocs, déplacements de meubles, etc.

Principe de la propagation du son

Le son est une onde qui obéit principalement à deux règles :

  • il traverse l’air : propagation aérienne ;
  • il traverse les éléments solides : propagation solidienne.

Un bruit de choc, pour être atténué, doit être traité à la source, c’est-à-dire là où il est produit.

Prenons l’exemple des bruits de pas : pour arrêter de les entendre dans les pièces du dessous, c’est l’isolation des pièces du dessus qui devra être travaillée.

 

Comment lutter contre les bruits de choc ?

Plusieurs solutions existent pour se protéger des bruits de choc, demandant plus ou moins de travaux :


  • Première solution, qui nécessite des travaux assez lourds : couler une chape désolidarisée sur un matériau isolant.
    • C’est la solution la plus efficace : elle permet de réduire de 20 à 30 dB les nuisances sonores.
    • Notez qu’elle aura un impact sur la hauteur finale de la pièce : perte de 4 à 8 cm de hauteur sous plafond.
  • Autre possibilité : poser un revêtement de sol qui amortit les sons.
    • L’idéal est de poser une moquette épaisse.
    • Selon le type de moquette, les nuisances sonores peuvent être diminuées de 15 à 30 dB.
  • Enfin, la solution la plus simple reste de poser des tapis :
    • Cette solution ne demande aucun travaux.
    • Elle permet de réduire les nuisances jusqu’à 15 dB.

Bon à savoir : si vous habitez en appartement et que vous êtes gênés par les bruits de vos voisins du dessus, vous pouvez toujours isoler votre plafond. Notez toutefois que cette solution n’est pas totalement efficace et vous fera perdre de la hauteur sous plafond.

Ces pros peuvent vous aider