Isolation thermique : la réglementation

Sommaire

L'isolation : une obligation

L'augmentation des coûts énergétiques, le changement climatique et la nécessité de contrôler son budget sont autant d'arguments en faveur d'une bonne isolation.

En effet, une maison bien isolée est une maison qui vieillit mieux, où les travaux de maintenance sont moins importants et qui consomme moins d'énergie et donc qui coûte moins cher.

Isoler correctement une habitation est en outre une obligation légale : en cas de location ou de vente d'un bâtiment, le vendeur ou loueur doit être en mesure de fournir le certificat de performance énergétique.

 

Isolation thermique et réglementations : de la RT 2012 à la RE 2020

Le secteur du bâtiment est sans conteste le plus gourmand en énergie avec plus de 40 % des consommations énergétiques nationales, soit 20 % des émissions de CO2.

Pour progresser dans ce domaine, la RT (Réglementation Thermique) 2005 a pris pour principe d'améliorer les performances de la construction neuve d'au moins 15 %, avec une perspective de progrès tous les 5 ans, en vue d'atteindre les moins 40 % en 2020.

La RT 2012, aussi appelée Réglementation thermique « Grenelle Environnement 2012 », a succédé à la RT 2005. 

La réglementation thermique RT 2020 (ou réglementation environnementale RE 2020) remplace la RT 2012 et est applicable à toutes les construction neuves à compter du 1er janvier 2022 (décret n° 2021-1004 du 29 juillet 2021). Elle s'appliquait déjà aux bâtiments publics neufs depuis 2018.

Alors que la RT 2012 imposait la construction de bâtiments à basse consommation (chaque bâtiment neuf ne devant pas consommer plus de 50 kWh/m²/an en moyenne d'énergie), la RT 2020 incite à la construction de bâtiments à énergie positive (BEPOS), c'est-à-dire qui produisent plus d’énergie qu’ils n’en consomment.

La réglementation met l'accent sur :

  • L'isolation (exigence de l'ordre de 10 % pour les déperditions par les parois et baies, et de 20 % pour les ponts thermiques).
  • Les énergies renouvelables (ex. : solaire).
  • Les équipements durables (ex. : pompes à chaleur, chaudière basse température).
  • La conception bioclimatique (ex. : orientation des constructions).

Les exigences de la RT 2020

La règlementation environnementale 2020 pose 5 exigences :

  • l’optimisation de la conception énergétique du bâti (indicateur Bbio) ;
  • la limitation de la consommation d’énergie primaire (indicateurs Cep) ;
  • la limitation de l’impact sur le changement climatique associé à ces consommations (indicateur Icénergie) ;
  • la limitation de l’impact des composants du bâtiment, du chantier jusqu’à leur fin de vie, sur le changement climatique (indicateur Ic Construction) ;
  • la limitation des situations d’inconfort dans le bâtiment en période estivale (nombre de degrés-heures d’inconfort traduit dans l’indicateur DH).

Comment respecter la règlementation thermique ?

L'énergie prise en compte pour un bâtiment comprend :

  • la production d'eau chaude ;
  • le chauffage ;
  • le refroidissement comme les climatisateurs ;
  • les appareils électriques auxiliaires, comme les VMC ;
  • l'éclairage.

 

Aussi dans la rubrique :

Concevoir son projet d’isolation thermique

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider