Isoler une toiture

Sommaire

La toiture est la principale zone de déperdition de chaleur dans une maison. Son isolation est une priorité si l'on veut réaliser des économies d'énergie. Il existe plusieurs techniques pour isoler une toiture qui dépendent de plusieurs facteurs : forme du toit, aménagement des combles, exigence de performance et budget alloué à ces travaux. La solution la plus rapide à mettre en œuvre – sans se lancer dans de gros travaux – est l'isolation de la toiture par l'intérieur.

Après avoir évalué et préparé le chantier, suivez les explications détaillées ci-dessous pour isoler une toiture.

Zoom sur les isolants pour toiture

Les isolants les plus utilisés en matière d'isolation de toit sont :

  • Les isolants en laine minérale : laine de verre, laine de roche. Ils sont composés de silice ou de roche volcanique. Ils offrent le meilleur rapport qualité prix.
  • Les isolants en laine végétale : chanvre, lin. Le prix au m² est plus élevé mais la manipulation plus agréable et la performance thermique équivalente.

Il existe de nombreux types d'isolants adaptés à l'isolation des toitures. Il convient donc, avant de se lancer, de faire des comparatifs, d'évaluer le budget disponible et de personnaliser son projet en fonction des objectifs visés.

Lire l'article

Vérifiez l'état de la charpente avant d'isoler la toiture

Avant toute chose, il est important de vérifier l'état de la charpente. Poser de l'isolant sur une structure qui n'est pas saine entraînera une détérioration rapide de celui-ci.

  • Vérifiez qu'il n'y a pas de traces d'humidité sur la charpente. Si oui, cela signifie qu'il y a un problème d'étanchéité sur la toiture et qu'il faut y remédier.
Consulter la fiche pratique
  • Inspectez minutieusement la charpente afin de détecter la présence d'insectes xylophages. Si vous constatez la présence de trous, de sciure et de dépôts de bois, il est probable que la charpente soit infestée. Il est donc impératif de la traiter.
Lire l'article

Remarque : il est toutefois conseillé de traiter une charpente saine avant la pose de l'isolant, en appliquant un produit préventif. Après avoir patienté une dizaine de jours et ventilé si possible la pièce, vous pourrez mettre en place l'isolation de la toiture.

Cas 1 : isoler une toiture en simple couche pour des combles non aménagées

L'isolation en simple couche est une façon rapide d'isoler une toiture. Cette méthode est adaptée en cas de combles non aménagées, dans le cas d'une faible pente de toit ou d'un espace réduit. Couplée à une isolation du plancher, elle vous permettra de limiter les déperditions énergétiques.

Posez l'isolant entre les chevrons

L'isolant sera posé de manière transversale entre les chevrons du toit. L'épaisseur de l'isolant doit correspondre à l'épaisseur des chevrons moins 3 cm.

  • Mesurez l'écartement entre les chevrons.

Remarque : pensez à mettre des gants, des lunettes et un masque de protection avant toute manipulation.

  • Déroulez les rouleaux d'isolant sur le sol.
  • Reportez la mesure sur l'isolant, en y ajoutant 15 à 20 cm.

Remarque : les isolants possèdent une élasticité naturelle qui permet de les caler par compression entre les chevrons.

  • Découpez l'isolant à la scie égoïne ou avec un couteau à dent.
  • Commencez la pose en bas du rampant en remontant jusqu'au faîtage tout en laissant une lame d'air de 3 cm entre les sous-matériaux de couverture et l'isolant.
  • Prenez soin aux jonctions entre les morceaux d'isolant, pour éviter les ponts thermiques.

Conseil : pensez à insérer également de l'isolant autour des ouvertures, s'il y a des fenêtres de toit ou des lucarnes.

  • Colmatez également toutes les jonctions avec les surfaces maçonnées.

Posez le frein-vapeur

Il est recommandé de poser une membrane perspirante appelée « frein-vapeur » sur l'isolant. Ceux-ci sont disponibles sous forme de rouleaux de différente largeur.

  • Coupez les lés de frein-vapeur à la longueur du rampant, en y ajoutant 20 cm.
  • Posez les lés en les tendant et en laissant dépasser les 20 cm en haut du rampant.
  • Agrafez-les sur les chevrons.
  • Appliquez un chevauchement de 10 cm entre chaque lé.
  • Scotchez chaque jonction avec de l'adhésif double face.
  • S’il y a une fenêtre de toit :
    • Posez le frein-vapeur dans sa totalité, puis découpez-le au niveau de la fenêtre.
    • Agrafez-le ou scotchez-le autour de l'emplacement de la fenêtre.

Cas 2 : isoler la toiture en double couche pour aménager les combles

La technique de double couche est à privilégier si l'on souhaite une isolation performante ou dans le cas d'un aménagement de comble avec finition en plaques de plâtres sur ossature métallique. Il convient de fixer des suspentes qui soutiendront l'ossature métallique avant de poser la deuxième couche d'isolant.

Fixez les suspentes métalliques sur la charpente

  • Fixez une suspente métallique à chaque extrémité du rampant (sur un chevron), au point haut et au point bas. L'espace entre le chevron et l'extrémité de la suspente doit être égal à l'épaisseur de l'isolant.
  • Reliez horizontalement les suspentes opposées avec une ficelle tendue.
  • Fixez une première ligne horizontale de suspente au point haut, sur chaque chevron, en vous alignant sur la ficelle.
  • Faites la même chose sur le point bas.
  • Reliez ensuite verticalement les suspentes des points hauts et bas avec de la ficelle. Cela vous permet de créer un quadrillage qui aidera à aligner verticalement et horizontalement les suspentes suivantes.
  • Fixez les suspentes sur les lignes verticales, tous les 60 cm environ.
  • Retirez la ficelle une fois que les suspentes sont toutes fixées.

Posez la deuxième couche d'isolant

La deuxième couche d'isolant se pose perpendiculairement à la première.

  • Appliquez une deuxième couche d'isolant perpendiculairement à la première, en commençant par le bas des rampants.
  • Embrochez l'isolant sur les suspentes ou incisez celui-ci pour y faire passer les suspentes.
  • Maintenez-le grâce à des rosaces vissées sur celles-ci.

Remarque : il existe plusieurs types de suspentes avec un mode de fixation des fourrures différent selon chaque modèle. Il est possible de ne pas utiliser de rosace.

  • Alternez les joints entre les bandes d'isolant d'un rang sur l'autre, pour garantir une parfaite étanchéité.
  • Fixez les fourrures métalliques sur les suspentes, en les clipsant sur les rosaces ou sur leur extrémité.

Posez le frein-vapeur

Il est nécessaire de poser un frein-vapeur sur l'isolant.

  • Découpez les lés de frein-vapeur à la longueur du rampant, en y ajoutant 20 cm.
  • Tendez les lés en appliquant entre eux un chevauchement de 10 cm.
  • Scotchez les lés sur les fourrures pour les fixer.
  • Scotchez chaque jonction avec de l'adhésif double face.
  • S’il y a une fenêtre de toit :
    • Posez le frein-vapeur dans sa totalité et découpez-le ensuite au niveau de la fenêtre.
    • Agrafez-le ou scotchez-le autour de l'emplacement de la fenêtre.

Après avoir terminé la pose de l'isolant, vous pouvez faire les finitions en installant des plaques de plâtre sur les rampants.

Ces pros peuvent vous aider