Isoler un sous sol

Sommaire

Isoler un sous-sol permet de faire des économies d’énergie, mais aussi d’améliorer sensiblement le confort de sa maison en disposant d’une pièce supplémentaire.

Il s’agit tout d’abord d’assainir la pièce si besoin, puis de poser l’isolation sur les murs, le sol et le plafond. Une solution efficace et simple à mettre en œuvre consiste à appliquer un isolant en polystyrène extrudé sur les murs et le plafond, et des plaques d’isolant rigide au sol. En jouant sur l’isolation, il faut en même temps gérer la ventilation et l'humidité du sous-sol.

Suivez ce pas à pas pour réaliser l’isolation de votre sous-sol.

1. Diagnostiquez le sous-sol

Avant de commencer les travaux d'isolation, il faut s'assurer que le sous-sol est sain. Si la pièce est humide, il faut traiter l'humidité à la source :

  • Identifiez s’il y a des infiltrations d'eau lorsqu’il pleut. Un enduit extérieur permet d’imperméabiliser la façade.
  • En cas d’humidité par remontée capillaire, la pose d’un drain pour évacuer les eaux de pluie, en pourtour de la maison, peut être nécessaire.

Bon à savoir : dans le cas d'un sous-sol enterré, le traitement du mur extérieur est d'autant plus important.

  • Une fuite de canalisation peut aussi être à l’origine d’infiltrations.
  • De l’humidité est-elle apparue suite à une modification de votre isolation ? Tout système d’isolation efficace doit être accompagné d’une ventilation adéquate.
  • N’oubliez pas de réfléchir à votre système de ventilation lors de la pose de l’isolation du sous-sol. La mise en place de bouches d'aération (ou de ventilation) peut être nécessaire afin de limiter « l'effet thermos ».

 

2. Isolez les murs du sous-sol

Au niveau du sous-sol les murs sont en contact direct avec l'extérieur, on parle de parois froides. Pour éviter que le froid ne se propage dans la pièce à travers les murs, les plaques de polystyrène extrudé sont un bon moyen d’isoler car elles jouent aussi un rôle de pare-vapeur.

Découpez les panneaux

Conseil : si vous posez l’isolant sur des murs anciens, commencez par les poncer et les laver.

  • Mesurez la hauteur des murs à isoler à l'aide d'un mètre.
  • Avec la scie, découpez les panneaux de polystyrène extrudé à la bonne hauteur, c’est-à-dire hauteur de mur relevée moins 1 cm. Laissez cette marge afin que le panneau n'absorbe pas l'humidité du sol.

Encollez et posez les panneaux

Conseil : avant la pose des panneaux, vérifiez que l’angle du mur est d’aplomb. Si ce n’est pas le cas, tracez une ligne d’aplomb proche de l’angle et démarrez la pose en suivant cette ligne.

  • Appliquez la colle pour panneau de polystyrène sur l'envers des panneaux, par plots de colle tous les 40 cm environ.
  • Placez des cales de 1 cm au sol.
  • Positionnez correctement un panneau contre le mur. Assurez-vous de la bonne jonction entre les panneaux. Rectifiez si besoin, puis appuyez fortement sur le panneau pendant 2 à 3 minutes.
  • Quand plusieurs panneaux sont posés, vérifiez la planéité de l'ensemble en appliquant une règle de maçon en travers, et contrôlez l'aplomb avec un fil à plomb. Faites les rectifications nécessaires.
  • Placez des étais pour maintenir les panneaux appuyés durant tout le temps de prise de la colle (respectez les consignes du fabricant).

Bon à savoir : si les murs du sous-sol sont trop irréguliers, au lieu d’une pose collée, il faut opter pour la pose d’isolant avec une ossature métallique, recouverte de plaques de plâtre.

3. Isolez le sol du sous-sol

L’isolation du sol consiste à l’imperméabiliser pour éviter les problèmes d'humidité, puis à fixer un isolant rigide.

Fixez un pare-vapeur au sol

En imperméabilisant le sol avec un pare-vapeur en polyéthylène, le confort de la maison est amélioré et les risques de détérioration liés aux moisissures sont réduits.

  • Posez un film en polyéthylène sur toute la surface du sol, en le faisant remonter sur les murs sur environ 3 cm.

Conseil : si des découpes sont nécessaires, faites se chevaucher les bandes afin de garantir le rôle de pare-vapeur.

  • Fixez le film au mur avec de la bande adhésive sur tout le tour de la pièce. Il ne faut pas le fixer au sol pour laisser l'air circuler.

Posez l’isolant

  • Collez sur le film pare-vapeur des plaques isolantes rigides (type polystyrène expansé).
  • Posez sur ces plaques votre revêtement de sol, en privilégiant un sol PVC en rouleau résistant à l'humidité et facile à entretenir (évitez les tapis et les moquettes).

Remarque : en ajoutant des plaques isolantes au sol, vous réduisez la hauteur sous plafond de votre pièce. Pensez-y si vous avez un projet d'aménagement du sous-sol ensuite.

4. Isolez le plafond de votre sous-sol

Pour isoler le plafond, les plaques de polystyrène extrudé rainurées et bouvetées permettent un bon assemblage qui limite les déperditions de chaleur.

  • Traitez éventuellement les problèmes d'humidité avec une peinture anti-humidité appliquée au rouleau.
  • Appliquez des plots de colle sur l'envers de la plaque de polystyrène. 
  • Positionnez-la correctement au plafond en appuyant fort.
  • Placez des étais pour maintenir la plaque le temps de la prise de la colle.

Remarque : quand la surface du plafond n’est pas régulière, il faut envisager la pose d’un isolant avec une ossature métallique recouverte de plaques de plâtre.

Bon à savoir : si vous recherchez un isolant perméable à la vapeur d’eau, une isolation avec des plaques de liège expansé est une solution efficace. Les plaques se fixent directement au plafond par collage ou par vissage avec des vis adaptées. 

Ces pros peuvent vous aider