Isolation sol et plancher

Sommaire

Le revêtement des sols (moquette, parquet) constitue déjà un isolant, mais il est possible de faire bien mieux ! Les solutions d'isolation du plancher sont différentes selon que votre sol se situe au-dessus :

  • d'une cave ou d'un local non chauffé ;
  • d'un vide sanitaire (circulation d'air) accessible ;
  • d'un vide sanitaire non accessible ;
  • d'un terre-plein (aucun air ne circule sous votre sol).

Isolation des planchers lors de la construction

Cela concerne les cas où vous pouvez installer une isolation pour votre plancher ou sol dès sa construction.

Créer un vide sanitaire ventilé sous vos sols :

  • Le vide sanitaire est un espace de 20-50 cm de hauteur situé entre votre plancher et la terre.
  • Il isole de la terre et protège d'éventuels écoulements d'eau.
  • Il doit être ventilé, sous peine de voir apparaître de l'humidité.
  • Placez un isolant sous votre sol, au contact de l'air du vide sanitaire.
  • L'idéal : intégrez un plancher chauffant, ou au moins une dalle flottante.

Isolation

Article

Lire l'article

Si vous ne pouvez pas faire de vide sanitaire au-dessus d'un terre-plein

Si vous ne pouvez pas faire de vide sanitaire pour des raisons de budget ou techniques, votre sol sera donc au-dessus « d'un terre-plein ». En ce cas :

  • Dalle flottante :
    • Deux dalles de béton prennent l'isolant en sandwich.
    • La dalle du plancher repose donc sur l'isolant : c'est la dalle flottante.
  • Hourdis polystyrène :
    • Le hourdis est l'isolant qui est positionné sur le sol entre des poutrelles en béton.
    • Ensuite la dalle en béton (dite alors béton de clavetage) est coulée sur le hourdis et les poutres.
  • Dalle sur terre-plein :
    • L'isolant est positionné directement sur le sol.
    • Une dalle en béton est coulée sur l'isolant.
    • Peu recommandée si les sols ne sont pas bons (humides).
  • Isolation périphérique des fondations (plus pour les régions chaudes) :
    • La dalle n'est pas isolée du sol mais une isolation extérieure des murs de soubassement descend dans la terre jusqu'aux fondations.
    • On traite à un certain niveau le pont thermique en profitant pleinement de l'inertie importante du sol.
  • Au-dessus d'un local non chauffé (cave ou garage non chauffé) :
    • Collez ou vissez une à deux couches de panneaux rigides isolants sur le plafond du local, le haut du vide sanitaire.
    • Plusieurs choix de matériaux possibles.
    • Évitez l'humidité au maximum, ventilez.

Isolation des sols existants

Dans ce cas, la technique d'isolation de plancher dépendra surtout de l'accessibilité du vide sanitaire.

Bon à savoir : le dispositif « Coup de pouce économies d'énergie » a pour objectif d'inciter les français à mieux isoler leur logement. À côté du « Coup de pouce chauffage », le « Coup de pouce isolation » inclut les travaux d'isolation des combles, de la toiture et des planchers bas. Le montant de la prime versée dépend des revenus du foyer (de 10 à 20 €/m² d’isolant posé).

À noter : un arrêté du 25 mars 2020 a prolongé le dispositif « Coup de pouce » chauffage et isolation d’un an, soit jusqu'au 31 décembre 2021. Attention, pour les opérations engagées à compter du 1er septembre 2020 et jusqu'au 31 décembre 2021, cet arrêté prévoit une nouvelle Charte « Coup de pouce isolation ». Le montant des primes pour l'isolation des planchers bas est aligné sur celui des combles et toitures (20 €/m² pour les ménages en situation de précarité énergétique au lieu de 30 €, et 10 €/m² pour les autres ménages au lieu de 20 €). Par ailleurs, un délai minimal de 7 jours francs doit être respecté entre la date d'acceptation du devis et la date de début des travaux d'isolation.

Sol au-dessus d'un local non chauffé ou vide sanitaire accessible

  • Vissez ou collez, sur le plafond du local soit le haut du vide sanitaire, une à deux couches de panneaux rigides isolants.
  • Plusieurs choix de matériaux sont possibles.
  • Évitez au maximum l'humidité, ventilez.

Sol au-dessus d'un vide sanitaire non accessible ou d'un terre-plein

  • Parquet existant : retirez les lames du parquet, et placez dessous un isolant en bande ou en plaque.
  • Dalle en béton existante :
    • Collez un isolant en plaques sur la dalle.
    • L'isolant doit être résistant au poids/pression : polyuréthane, PSE, XPS.
    • Disposez un film plastique pour protéger l'isolant.
    • Coulez une chape sur l'isolant.
    • Placez ensuite le revêtement de votre choix sur la chape : moquette, carrelage, etc.

Aussi dans la rubrique :

Isoler chaque élément de sa maison

Sommaire

Isoler les portes et fenêtres

L’isolation thermique des portes et fenêtres
Voir 2 articles de plus

Ces pros peuvent vous aider